Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 févr. 2018

Marion Dufresne Escale à l'ile Maurice mission OISO OHA-SIS-BIO REPCCOAI MD 211

Marion Dufresne Escale à l'ile Maurice MD 211 mission OISO OHA-SIS-BIO REPCCOAI


Comme annoncé dans les Infos-Rapides de l'UFPP-SATA ;

la Campagne océanographique MD 211 se termine : Le "Marion Dufresne" a fait escale à Port Louis (île Maurice) le 14 février en fin de soirée. Il en est parti le 15, en milieu de journée, et il est arrivé le 16 février au matin à La Réunion ce qui marquait la fin de cette campagne océanographique.

Du courrier a été posté lors de cette escale et comme de plus en plus souvent à Maurice, le timbre est vierge de toutes annulations



On parle de nous dans TIMBRES Magazine n° 198 mars 2018 Patrick Jusseaume TRAMP

On parle de nous dans TIMBRES Magazine n° 198 mars 2018













Quelques esquisses de Patrick pour le cycle indochinois;







24 févr. 2018

Humour dans le carré par Donec

Sacré Dany par Donec


Salut la compagnie,

Je vous racontais le plaisir qu’il y a dans ce temple de la Marine qu’est la Rascasse, sise à la pointe des Sans Culotte, à Nice, de se retrouver entre bouffeurs d’écoutes, tailleurs de routes, sous mariniers ou pingouins.

Parmi les personnages dont la présence est synonyme de dépaysement, il y a Dany Grandvoinet.



Etre à ses cotés c’est être assuré d’embarquer sur un Junker 52, poursuivre par quelques appontages de jour et de nuit en Breguet 1050 Alizé et terminer dans la peau d’un commandant de bord de Boeing blanchi sous le harnois.

Le tout est ponctué d’anecdotes impayables car ce diable d’homme a de l’esprit et un humour redoutable.



Résolu de faire profiter ses contemporains de sa riche expérience, il vient d’écrire un ouvrage « effraction dans un carnet de vol » qui ne manque pas de sel. Il évoque sa passion forcenée pour l’aviation et sa boulimie de pilotage. Depuis les machines approximatives de 1950 aux monstres technologiques contemporains. Cerise sur le gâteau, Il n’oublie pas d’évoquer ses missions d’honorable correspondant.

Je vous invite donc à faire l’acquisition de ce petit ouvrage qui pourra d’ailleurs être dédicacé par Dany le 22 mars prochain à la salle du Tribunal de la mer sur le port du Cros de Cagnes de Cagnes vers 17:00… Et boire un pot à sa santé.

En pièce jointe vous trouverez le modus opérandi.

A la semaine prochaine

Donec

PS : Le Corsaire F4 U5 est la mythique machine chére à Pappy Boyington et que présentait en vol, dans les années 2000 Ramon Josa (voir le hors série n°60 du Fana de l’aviation)
Le North Américan T6 fut un avion d’entrainement standard dans les années 50. Il fut abondamment utilisé par l’armée française en Algérie.



21 févr. 2018

Cherbourg Naval Group Déconstruction des SNLE Terrible Inflexible Tonnant Indomptable Foudroyant

Cherbourg Déconstruction des SNLE






Sur le site de Naval Group, à Cherbourg, cinq sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de première génération vont être détruits. Un chantier titanesque qui débutera cet été.

SNLE Cherbourg photo JM Bergougniou

En chiffres
Ils s’appellent Le Terrible, Le Foudroyant, L’indomptable, Le Tonnant et L’Inflexible … Ces cinq sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de première génération vont être déconstruits par Naval Group, à Cherbourg, d’ici 2027. Ils ont été lancés à partir des années 60 et retirés du service entre 1991 et 2008.

SNLE Cherbourg photo JM Bergougniou

La déconstruction des coques doit démarrer cet été après la fin des travaux sur le futur chantier, en juillet. L’installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE), logée dans la forme 5 du port militaire, comptera, entre autres, une salle blanche pour le désamiantage, un lieu de découpe et une grue.

SNLE Cherbourg photo JM Bergougniou

Ces déconstructions vont être entreprises alors que Naval Group planche sur la nouvelle génération de sous-marins. Le Suffren , tête de série des Barracuda, devrait être livré à la Marine en 2020.
Environ une soixantaine de personnes travaillera sur le chantier. Compte tenu des compétences particulières que nécessitent de tels travaux, Naval Group va faire majoritairement appel aux salariés de Veolia, pour la dépollution et la gestion des déchets, et de Neom, pour le désamiantage.

20 févr. 2018

SNSM Le Conquet Dinard La Louve Cdt Jacques Le Boulanger

SNSM DINARD LE CONQUET


Deux enveloppes postées le 15 février et illustrées par des représentations des vedettes de la SNSM : SNS 244 Cet Jacques Le Boulanger et La Louve du Conquet







La Louve photo JM Bergougniou



Une bonne occasion pour vous inciter à faire un don à la SNSM 






19 févr. 2018

Mission Bois Belleau BPC TONNERRE FREGATE CHEVALIER PAUL USS Theodore Roosevelt CSG9 Carrier Strike group

Mission Bois Belleau  100 BPC TONNERRE FREGATE CHEVALIER PAUL


Cachet TRODAT V SPID 18 janvier 2018 




En novembre 2013, le porte-avions Charles de Gaulle avait appareillé de Toulon, avec son groupe aéronaval, pour prendre part à la mission « Bois Belleau », appelée ainsi en souvenir de la bataille du même nom, livrée en mai 1918 par le contingent américain, alors arrivé quelques mois plus tôt en France. Mais pas seulement puisqu’il était question, à l’époque, « d’interactions » avec l’US Navy dans le nord de l’océan Indien le golfe arabo-persique.

Quatre ans plus tard, comme le Charles-de-Gaulle est indisponible pour sa refonte à mi-vie, la mission « Bois Belleau 100 » [100 pour le centenaire de la bataille, ndlr] sera donc conduite par le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) « Tonnerre », accompagné par la frégate de défense aérienne (FDA) « Chevalier Paul ».

Ce groupe amphibie a ainsi appareillé de Toulon, ce 21 novembre, pour un déploiement de plusieurs mois en Méditerranée et dans l’océan Indien.


Pour rappel, le BPC Tonnerre est rentré des Antilles, où il a porté assistance aux populations sinistrées par l’ouragan Irma, qu’à la fin du mois d’octobre. L’État-major des armées y voit la confirmation de la « capacité d’action » de ce type de navire pour « apporter une réponse graduée et adaptée face aux crises. »

Pour ce déploimement de longue durée, le BPC Tonnerre a embarqué à son bord un élément tactique de la 9e Brigade d’Infanterie de Marine (BIMa) ainsi que 6 hélicoptères de la Marine nationale et de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT).

TAD manuel SPID ROISSY 16-2-2018

Cette mission « Bois-Belleau 100 » a plusieurs objectifs. Le premier est qu’elle doit permettre de « renforcer les moyens alliés présents dans la région ». Ainsi, le BPC Tonnerre et la FDA Chevalier Paul agiront « en soutien des différentes coalitions dans lesquelles la France est engagé. »


Au verso Trodat V SPID 10216 4 FEV. 2018 date de traitement du courrier à bord

Le second objectif est de renforcer « l’autonomie d’appréciation de situation » de la France ainsi que sa « capacité à contenir les menaces, à anticiper et à répondre aux crises » en Méditerranée et dans l’océan Indien, où les deux navires français passeront sous le contrôle opérationel américain, en l’occurence celui de la Ve Flotte de l’US Navy.

En effet, dans cette région, le BPC Tonnerre assurera la permanence des capacités amphibies, entre deux relèves de navires d’assaut amphibie américains. Le Charles-de-Gaulle fit de même en 2016, quand il prit la tête de la Task Force 50, alors que l’US Navy n’avait plus de porte-avions dans le golfe arabo-persique.

« Ce déploiement conjoint permettra de prépositionner une capacité opérationnelle amphibie importante dans une zone d’intérêt stratégique commune afin de contribuer, aux côtés de nos partenaires régionaux, à la sécurité et à la stabilité de la région », explique l’EMA. « Il marque ainsi une nouvelle étape dans la coopération entre les forces armées françaises et américaines et illustre le haut niveau d’interopérabilité atteint », ajoute-t-il.



Chevalier Paul


Le 27 janvier 2018, 18 jeunes expatriés français ont eu l’opportunité de suivre leur « Journée de Défense Citoyenneté » (JDC) à bord de la frégate de défense aérienne (FDA) Chevalier Paul en escale à Bahreïn après trois semaines de participation à l’opération Chammal au sein du Carrier Strike Group 9 (CSG9) autour du porte-avions USS Theodore Roosevelt.

Durant cette journée, ils ont assisté à des conférences consacrées à la Défense et la citoyenneté, dispensées par Madame Sophie Guegan, consul-adjoint à l’ambassade de France à Bahreïn et par le major David, assistant de l’attaché de défense non résident.

Des témoignages de marins du Chevalier Paul autour du thème de la nouvelle campagne de recrutement « Ensemble nous sommes marins » ainsi qu’une visite du bord leur ont également permis de découvrir la Marine nationale de l’intérieur, de s’immerger dans la vie à bord d’un bâtiment et de rencontrer des marins de surface.

Monsieur Jean-Philippe Fabregas, premier conseiller à l’ambassade de France a conclu cette journée.




Le 26 janvier 2018, la frégate de défense aérienne (FDA) « Chevalier Paul » a achevé trois semaines de participation à l’opération Chammal au sein du groupe aéronaval articulé autour du porte-avions américain USS « Theodore Roosevelt », déployé dans le golfe arabo-persique. Durant cette période, le Carrier Strike Group 9 (CSG9) a notamment assuré des missions d’appui aérien sur le théâtre irako-syrien, dans le cadre de l’opération Inherent Resolve contre Daech.


Le « Chevalier Paul » a assuré les fonctions de protection du porte-avions et de contrôle de ses aéronefs projetés, habituellement dévolues à un cruiser américain. Une courte phase de montée en puissance et de rappel des procédures propres au CSG9 ont permis au « Chevalier Paul » de s’insérer pleinement dans les opérations du groupe et d’atteindre une totale
interopérabilité.



Le « Chevalier Paul » a pris le 19 janvier le commandement de la défense aérienne de la force. Grâce aux capteurs et systèmes d’armes performants du bâtiment, l’équipage a pu prévenir toute action agressive pouvant nuire à la bonne mise en œuvre des aéronefs du porte-avions américain.
Sources 

http://www.opex360.com/2017/11/21/le-bpc-tonnerre-et-la-fregate-chevalier-paul-ont-appareille-pour-la-mission-bois-belleau-100/

http://www.colsbleus.fr/articles/10366


http://www.colsbleus.fr/articles/10361

DIRISI Direction des réseaux Interarmées des réseaux d'Infrastructures d'information de la Défense CRAID Bretagne station de Pencran

DIRISI Bretagne 

stations de Pencran Kerlouan


Créée le 31 décembre 2003 par décret, la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la défense (DIRISI) est résolument

‘‘ Au cœur des opérations et de la vie de la Défense ’’

Opérateur SIC de la défense, la DIRISI concentre sur le camp militaire « Gallieni » les centres qui constituent son cœur opérationnel, au premier rang desquels figure le COD : centre d’opération de la DIRISI. Six autres centres nationaux sont également présents sur ce camp. Ils sont chargés de la mise en œuvre des réseaux, des moyens satellitaires, de l’assistance informatique à distance, des intranets, de la gestion des fréquences et du chiffre.




La DIRISI, son projet et son centre d’opération :



La DIRISI est l’opérateur des SIC de la défense. Elle assure la direction, l'exploitation et le soutien des réseaux et services de télécommunication au profit de l'ensemble des organismes du ministère.

Dans le cadre de la transformation des armées, son projet de service « Quartz » soutient une dynamique de modernisation permanente. Tout en étant engagée dans une transformation capacitaire de grande ampleur, elle accompagne les évolutions du ministère, notamment le transfert des SIC pour le regroupement du commandement des armées à Balard.

Centre de permanence 24/7 de la DIRISI, le COD assure le suivi de la mise en condition opérationnelle des SIC opérés par la DIRISI et le suivi en temps réel des prestations offertes aux usagers. Il exerce une autorité sur l'ensemble des centres nationaux de m



Le centre national d’appui à distance des SIC ou service desk (SDK) a pour mission de rétablir le service et de gérer les prestations récurrentes au profit des utilisateurs du ministère de la défense. Le centre national d’appui à distance des SIC est implanté à Maisons-Laffitte, Rennes, Toulon et Metz.

Le centre national de mise en œuvre des réseaux (CNMO R) est responsable de la supervision et de la télé-administration des réseaux de la défense. Le CNMO R est implanté à Maisons-Laffitte et à Toulon.

Le centre national de mise en œuvre des intranets (CNMO I) est responsable de la mise en œuvre des services communs nécessaires au fonctionnement des systèmes d'information. Le CNMO I est implanté à Maisons-Laffitte, Rennes et Toulon.

Le centre national de mise en œuvre des moyens satellitaires (CNMO MS) est responsable de la planification, de la supervision et de l'exploitation de l'ensemble des réseaux satellitaires.

Le centre national de gestion des fréquences (CNGF) assure principalement la gestion nationale des assignations de fréquences, des sites et des servitudes du ministère de la défense. Il effectue la coordination des fréquences avec les entités extérieures au ministère et assiste la direction générale des systèmes d'information et de communication (DGSIC) dans la définition de la politique du ministère.

Le centre national de mise en œuvre du chiffre (CNMO C) est implanté à Maisons-Laffitte.

source : 
État-major des armées 
Droits : Ministère de la Défense

https://www.defense.gouv.fr/ema/directions-et-services/direction-interarmees-des-reseaux-d-infrastructure-des-systemes-d-information-de-la-defense/actualites/visite-de-la-dirisi-a-maisons-laffitte
Au sud de l'Elorn, PENCRAN s'est urbanisé sur le plateau qui jouxte et domine la ville de Landerneau. Cotoyant la ville, à moins de 8 km des voies express nord et sud du Finistère, à une vingtaine de kilomètres de Brest, Lesneven, Landivisiau, Pencran est au coeur d'un important bassin d'emploi et sur le circuit touristique des enclos paroissiaux.
http://www.cicde.defense.gouv.fr/

https://www.defense.gouv.fr/ema/directions-et-services/la-direction-du-renseignement-militaire/la-drm

https://www.defense.gouv.fr/ema/directions-et-services/direction-interarmees-des-reseaux-d-infrastructure-des-systemes-d-information-de-la-defense/decouvrir-la-dirisi/les-centres-nationaux



16 févr. 2018

Où sont nos navires Marine nationale

Où sont nos navires ? 

Marine nationale 

Amers et azimut
Situation des principaux bâtiments déployés au 13 février 2018
50 bâtiments       10 aéronefs      3 967 marins
Opération Chammal
FASM Jean de Vienne (mer Méditerranée) + Lynx
Atlantique 2
Déploiement Bois Belleau
BPC Tonnerre (océan Indien) + Panther + Dauphin Marine
FDA Chevalier Paul (océan Indien) + Caïman Marine

Opération Corymbe
PHM LV Lavallée (océan Atlantique)
Opération Sophia
FLF Aconit (mer Méditerranée)
Opération Thémis
PHM EV Jacoubet (mer Méditerranée)
Surveillance maritime
FS Nivôse (océan Indien) + Panther
PHM Cdt L'Herminier (océan Atlantique)
Patrouilleur Le Malin (océan Indien)
PSP Arago (océan Pacifique)
CMT Lyre (océan Indien)
Falcon 50 (Dakar)

Préparation opérationnelle
FASM Primauguet (océan Atlantique)
Patrouilleur La Glorieuse (océan Pacifique)
B2M D'Entrecasteaux (océan Pacifique)
BRS Antarès (océan Atlantique)
CMT Céphée (océan Atlantique)
FASM La Motte-Picquet (océan Atlantique)
BCR Somme (océan Atlantique) + Alouette III
CMT Éridan (océan Atlantique)
FASM Primauguet (océan atlantique)
BBPD Achéron (mer Méditerranée)
PHM Cdt Birot (mer Méditerranée)
PHM Cdt Ducuing (mer Méditerranée)
FLF La Fayette (mer Méditerranée)
FREMM Languedoc (mer Méditerranée)
BBPD Pluton (mer Méditerranée)
Mission Grand Nord
FREMM Provence (mer de Norvège) + Caïman Marine

Défense maritime du territoire
Patrouilleur L'Adroit (mer Méditerranée)
BEGM Thétis (océan Atlantique)
Mission de soutien à la logistique antarctique
Patrouilleur polaire L'Astrolabe (océan Indien)

Déploiement Asie
FS Vendémiaire (océan Pacifique) + Alouette III

Opérations de guerre des mines
CMT Sagittaire (océan Atlantique)
Opérations de police des pêches
PSP Flamant (océan Atlantique)
Mission océanographique
BH Lapérouse (océan Atlantique)

SNA PERLE équipage rouge déploiement Océan Indien 2C19 Djibouti

SNA PERLE équipage rouge déploiement Océan Indien 2C19

article modifié le 19 février 2018

C’est sur les hauteurs de Toulon, dans le splendide cadre du mémorial du Mont Faron, que le capitaine de vaisseau Cyril de Jaurias, commandant l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque (ESNA) de la Marine nationale, a fait reconnaitre le 12 février le nouveau commandant de l’équipage bleu du SNA Perle. Il s’agit du capitaine de corvette Julien Fieschi, qui succède au capitaine de frégate Axel Roche. Pendant les deux années de commandement de ce dernier, la Perle a connu une activité soutenue, totalisant 4300 heures de plongée et 215 jours d’absence de de son port base de Toulon, principalement en Atlantique.

A propos du numéro de la mission 2C19, il s'agit du 19e cycle après la deuxième IPER.


la mission en Océan Indien est prévue jusqu'en avril 2018


Mise sur cale à Cherbourg en mars 1987, à l’eau en septembre 1990 et admise au service actif en juillet 1993, la Perle devait être le sixième des huit sous-marins nucléaires d’attaque du type Rubis. C’est finalement devenu le dernier après l’abandon de la construction des Turquoise et Diamant suite à la fin de la guerre froide.

Le SNA Perle (©  MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Longs de 73.6 mètres pour un déplacement d’environ 2670 tonnes en plongée, les bâtiments de ce type, équipés d’un réacteur nucléaire K48 et d’un appareil propulsif développant 7000 kW, peuvent dépasser les 25 nœuds en plongée. Ils disposent de quatre tubes de 533mm permettant de lancer des torpilles lourdes et missiles antinavire, avec une capacité d’emport de 14 armes.




La Perle sera le dernier SNA du type Rubis à bénéficier d’un arrêt technique majeur, en 2019, chantier qui sera conduit à Toulon par Naval Group et comprendra notamment le rechargement de con cœur nucléaire. De quoi permettre au sous-marin de naviguer encore 10 ans, jusqu’à l’arrivée du sixième et dernier SNA de nouvelle génération du type Barracuda. 




sources :

https://www.meretmarine.com/fr/content/un-nouveau-commandant-pour-le-sna-perle


15 févr. 2018

Humour dans le carré par Donec : Alexandre Henri Nadault de Buffon

Alexandre Henri Nadault de Buffon



Salut la Compagnie,

La société Nationale de Sauvetage en Mer vient de fêter son cinquantenaire. Chacun a conscience du rôle essentiel de cette association, présente 24h sur 24 et 365 jours par ans pour venir en aide à ses frères marins malchanceux imprudents ou maladroits.

Cette belle organisation est issue de la fusion des Hospitaliers Sauveteurs Bretons et de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés. Cette dernière fut portée sur les fonds baptismaux par des personnages prestigieux : l’impératrice Eugénie, Napoléon III et l’amiral Rigault de Genouilly.




Aujourd’hui nous allons plutôt évoquer le souvenir de celui qui fut à l’initiative des Hospitaliers Sauveteurs Bretons : Alexandre Henri Nadault de Buffon.
Naturellement nous ne le confondrons pas avec son grand oncle Louis-Leclerc, Comte de Buffon entomologiste et maître de forges.

Le jeune Henri reçoit de son père le goût de l’ordre et de sa mère un authentique don littéraire, une imagination vive et généreuse sans oublier une profonde religiosité.

En 1848 la révolution éclate, il a 17 ans. Le 22 juin, une manifestation dégénère sous ses fenêtres. Son père est en mission. La garde Nationale est refoulée, il saisit les armes qu’il trouve, rejoint la Garde et fait le « coup de feu ». Il sera trois fois blessé. Pour cette action le voilà promu au grade de chevalier de la Légion d’Honneur.

La paix revient et l’Empire s’installe, en 1852 il est licencié en droit et entre dans la Magistrature.
Installé à Chalon sur Marne, le 21 mars 1861, il sauve de la noyade un malheureux qui se débat et manque de le noyer. Il obtient pour cet acte de courage la médaille d’or du sauvetage. Sa générosité est sans limite. Il apprend qu’un amoureux éconduit a tenté de se suicider, Il se rend chez la belle et la persuade de revenir sur sa décision. Ce qu’elle fait.

Un orateur né je vous dis !



A 36 ans il est nommé Substitut du procureur de Rennes, avancement brillant voire exceptionnel. Pourtant cet homme reste ouvert aux humbles. Il n’hésite jamais à effectuer des démarches en leur faveur. Cela ne l’empêche pas d’être aussi intransigeant avec ses principes au risque de nuire à sa carrière.

Il se bat aussi pour l’abrogation de la loi du 30 juin 1838 qui autorise l’internement d’un individu en asile psychiatrique sur la foi d’un seul certificat médical. Nadault de Buffon réclame qu’il soit contresigné par deux autres confrères. La réprobation est générale mais cette loi ne sera abrogée qu’en 1968.

Malheureusement en 1872 sa vue s’obscurcit et sa cécité devient totale.

Cinq ans avant son départ en retraite, se promenant sur la grève à Saint Malo l’idée lui vient de faire quelque chose pour ceux qui se consacrent à sauver la vie des autres en danger de mer.

Il mettra quatre ans à élaborer les statuts de la Société des Hospitaliers Sauveteurs Bretons, son but étant de leur donner les moyens nécessaires à leur action.
Après un début difficile, des liens étroits vont se nouer avec la Société centrale de Sauvetage des Naufragés comme avec les milieux maritimes français et étrangers. A sa mort la société à largement dépassé le cadre des départements bretons. Elle allait poursuivre son développement jusqu’à sa fusion en 1967et devenir partie prenante de la Société Nationale de Sauvetage en Mer.

Comme il le disait, voyant son succès malgré les épreuves « Si Dieu avait frappé l’ouvrier, il s’était plu à bénir son œuvre ! ».

A la semaine prochaine

Donec

PS : merci à Michèle Jenny qui a guidé mes pas

Et si vous aviez eu 20 ans en 1914 ? Archives départementales d'Ille et Vilaine

Et si vous aviez eu 20 ans en 1914 ?

Depuis 2014, les Archives départementales célèbres la guerre de 14-18 avec une série de cartes postales, des expositions, des animations, des conférences

http://archives.ille-et-vilaine.fr/fr

C’est à cette question que le docgame « Classe1914 - Ne m’oubliez pas ! » de la direction des archives et du patrimoine du Département d’Ille-et-Vilaine vous propose de répondre en découvrant ce webdocumentaire ludique.

Classe1914 est une bande dessinée interactive dans le sens où vous allez incarner un personnage, né en 1894 en Ille-et-Vilaine, qui va vivre la période de la première Guerre mondiale dans et à l’extérieur de ce département. Des choix cruciaux vont s’imposer à vous, des bancs de l’école jusqu’à l’après-guerre.

Jeux de connaissance, documents d’archives, bande dessinée, web et réseaux sociaux vont contribuer à vous faire vivre pleinement l’expérience « Classe1914 – Ne m’oubliez pas ! »

http://classe1914.ille-et-vilaine.fr


N'hésitez pas à la partager !