Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

17 nov. 2017

FDA Forbin Norfolk USA George Bush carrier CVN 77 porte-avions

FDA Forbin Bold Alligator

Arrivée à Norfolk le 10 octobre 2017, après treize jours de patrouille en océan Atlantique, la frégate de défense aérienne Forbin a profité de cette escale pour préparer sa participation à l’exercice Bold Alligator. Cet exercice interalliés d’ampleur, mêlant des manœuvres amphibies et des manœuvres de projection de puissance depuis le porte-avions George Bush, engage plusieurs dizaines de bâtiments américains, canadiens, mexicains, ainsi que le Forbin.




Du 16 au 28 octobre 2017, la frégate Forbin a été intégrée au sein de groupe aéronaval américain articulé autour du porte-avions USS Bush, afin de participer à l’exercice interallié d’ampleur Bold Alligator. Mêlant des opérations amphibies et des manœuvres aériennes, le Forbin était directement en charge de la protection aérienne du groupe aéronaval.




La participation de la frégate au sein de ce dispositif multinational lui a permis d’entretenir ses capacités et son savoir-faire dans le domaine de la défense aérienne de groupe aéronaval, de renforcer la coopération technique avec l’US Navy et de consolider la crédibilité de la marine nationale acquise en opération au côté de la marine américaine.


Outre le contrôle aérien de la zone et la coordination de la défense aérienne de l’USS Bush, le Forbin a également réalisé de nombreuses manœuvres d’interpositions face à des bâtiments « ennemis », plusieurs ravitaillements à la mer avec des pétroliers américains, ainsi que des exercices de tirs avec ses canons de 76 mm contre des menaces surfaces pour appuyer le travail des chasseurs de mines canadiens, dans des conditions très proches de la réalité.

Au cours de ces quelques jours d’exercice particulièrement intenses, le Forbin a de nouveau fait la preuve de sa grande interopérabilité avec nos alliés. Fort de son expérience, le Forbin s’est pleinement intégré au sein des groupes américains qui lui ont déjà attribué le surnom de « Stellar Forbin ».



FASM La Motte Piquet Cercle Polaire Beluga 17 Narval

FASM La Motte-Picquet 

Désolé, mais je n'ai trouvé aucune information sur cette mission grand nord...




Bien qu’elle n’y possède aucun territoire, la France s’intéresse de très près à la région de l’Arctique, y compris sur le plan militaire. Ces dernières années, la Marine nationale a, au cours de déploiements et d'exercices, régulièrement déployé des bâtiments au large du Groenland et de la Norvège, y compris en mer de Barents, qu’il s’agisse de remorqueurs de haute mer mais aussi de frégates et, plus discrètement, de sous-marins.



En 2015 Mer et Marine évoquait ces missions Narval
La présence navale de la France autour de l'Arctique est en passe, si ce n'est de devenir permanente, du moins de s'accentuer. Le dernier déploiement en date est celui du La Motte-Picquet, qui a effectué une mission Narval (c'est ainsi que l'on appelle les missions des unités de combat dans le grand nord) du 30 octobre au 2 décembre. Basée à Brest, la frégate anti-sous-marine a évolué jusqu'à l’extrême nord de la Norvège. A cette occasion, elle ne naviguait pas seule puisqu’un sous-marin nucléaire d’attaque était également de la partie. Deux mois plus tard, la marine française a envoyé dans la région d’importants moyens, comprenant notamment deux frégates ASM, le Primauguet et le Latouche-Tréville, qui doivent appareiller de Brest cette semaine. Les bâtiments participeront à un exercice international organisé par la Norvège et axé sur la guerre sous-marine.


Le renforcement des missions dans le grand nord, qui vont se poursuivre aussi bien en été qu’en hiver, s’explique par des enjeux économiques, environnementaux et de défense. Avec la fonte des glaces, il y a bien entendu les perspectives d’exploration et d’exploitation futures de ressources naturelles, ainsi que l’ouverture des routes commerciales arctiques. Si le passage du nord-ouest est pour l’essentiel resté fermé en 2014, ne voyant que quelques rares navires transiter au nord du Canada, le passage du nord-ouest, qui rejoint l’Extrême-Orient en longeant la Russie, fut ouvert entre quatre et cinq mois. Le trafic commence à s’y développer et, pour soutenir cette croissance, de nouveaux navires sont en cours de construction. La Russie investit notamment dans de nouveaux brise-glaces et des méthaniers à coque renforcée, conçus pour opérer en zones polaires, ont été commandés aux chantiers sud-coréens. Ils serviront à acheminer les productions de GNL des grands champs en cours de développement dans le nord de la Russie.



https://www.meretmarine.com/fr/content/la-marine-francaise-renforce-sa-presence-dans-le-grand-nord

Le patrouilleur polaire L'ASTROLABE a atteint l'antarctique et se positionne devant DDU

Le patrouilleur polaire L'ASTROLABE a atteint l'antarctique et se positionne devant DDU




Le P800 a franchi le pack. En position devant DDU, prêt à décharger.




It's a sea ice baptism for the new French icebreaker L'Astrolabe on its maiden voyage to #Antarctica. As the ship approaches Dumont D’Urville Station, it encounters pack ice for the first time.


Ca y est le patrouilleur polaire L'Astrolabe a connu son baptème de la glace lors de son voyage inaugural. En route vers Dumont D'Urville, il rencontre le pack pour la première fois.

















L'Astrolabe a rencontré la glace de mer à 40 km de Dumont D'Urville. Les hélicoptères vont pouvoir commencer le transfert de personnel


French icebreaker L'Astrolabe has reached the fast ice (sea ice ‘fastened’/attached to coastline) 40km from Dumont D’Urville Station. Helicopters will begin the transfer of personnel.






Sources et photos Stanislas Devorsine 



Donec Humour dans le carré Le Tigre est dans l'arène 17-11-2017

Le Tigre est dans l'arène


Bonjour à tous,

1917, c’est l’année terrible. Elle avait mal commencé avec la mise en œuvre de la guerre sous marine à outrance, c’était poursuivie par le repli stratégique de l’armée allemande qui minait et saccageait le terrain abandonné. Il y avait eu la folle offensive du chemin des dames suivie des  mutineries. N’oublions pas la révolution bolchevique qui allait  inventer pour  huit décennies une Russie Potemkine ou derrière des tentures chatoyantes  s’installe un enfer impitoyable.  Quand aux tentatives de paix elles sont repoussées avec mépris
 Dans cette atmosphère de fin du monde Clemenceau arrive aux affaires.




Le deus ex machina de l’évènement est le président Poincaré décrit par Emile Moreau* attentiste, manquant de caractère, autoritaire et peu franc. Mais c’est aussi un redoutable tacticien, expert du billard à trois bandes. Il partageait avec Clémenceau la haine de Caillaux, autre homme d’état dépassant d’une tête le « marais politique ». Choisir le jusque auboutisme de Clemenceau ou la « paix blanche » de Caillaux, car un fort courant existe en faveur de la paix ?




Poincaré tranche ce sera Clemenceau dont la force morale l’impressionne et en conséquence l’arrestation de Caillaux…Et son renvoi en Haute Cour.
Désormais la route est tracée nous sommes le 17 novembre 1917 le Tigre prend la barre.
A la chambre Clemenceau parle : « Vous voulez la paix ? Moi aussi. Il serait criminel d’avoir une autre pensée. Mais ce n’est pas en bêlant la paix qu’on fait taire le militarisme Prussien. Ma politique étrangère et ma politique intérieure c’est tout un. Politique intérieure ? Je fais la guerre. Politique étrangère ? Je fais la guerre. Je fais toujours la guerre ».

La machine à broyer du poilu  poursuit sa marche inexorable.

A la semaine prochaine

Jean Jacques

*Emile Moreau  gouverneur de la Banque de France qui mettra en œuvre le « franc Poincaré » en 1928.

15 nov. 2017

Des nouvelles de L'ASTROLABE

Des nouvelles de L'ASTROLABE


L'Astrolabe est arrivé le vendredi 27 octobre à Hobart, en Tasmanie. Il est reparti pour pour la station française Dumont d’Urville en Terre Adélie le 3 novembre  
http://terreadelie-antarctique.blogspot.fr

A l'occasion d'un échange de courriel hier, Jean Aufauvre m'a fait saliver et un peu m'inquiéter. Il avait reçu des plis de L'Astrolabe en provenance d'Hobart Tasmanie en timbres australiens et en timbres français. Moi, rien!




Cet après-midi au courrier enfin du courrier... le premier jour du timbre L'Astrolabe (TAAF)  dessiné par Claude Jumelet et TàD réalisé par Daniel Astoul à partir du dessin de la tape de bouche du bateau.





Armé en permanence par la marine, le navire effectue deux types de missions :

  • Des missions de soutien à la logistique Antarctique : transport de fret et de passagers entre l’Australie (Hobart, Tasmanie) et la base Dumont d’Urville, en Terre Adélie, pendant 120 jours (été austral) au profit de l’IPEV et des TAAF. Dans le cadre de la coopération scientifique internationale entre la France et l’Australie, des missions de ravitaillement sont également susceptibles d’être effectuées, sur demande de l’IPEV, au profit de l’Australian Antarctic Division (AAD).
  • Des missions Défense : missions de souveraineté dans le sud de l’Océan indien à partir de la Réunion, le reste de l’année, en remplacement du patrouilleur austral l’Albatros.


Et puis deux cartes postales représentant le Patrouilleur Polaire quittant le port de Concarneau et portant des timbres australiens.


L'oblitération est peu visible... car pas sur les timbres mais inversée sur le bas de la carte sur le rouge de la coque 



La seconde plus visible épargne le gracieux visage de sa majesté et du Prince consort 




L’Astrolabe effectue quatre à cinq voyages par an entre novembre et février pour ravitailler les bases de Dumont d’Urville et Concordia, le matériel pour cette dernière station étant acheminé, depuis Cap Prudhomme, par convois terrestres. Pouvant emporter près d’une quarantaine de passagers à chaque voyage, ce navire joue un rôle essentiel également dans l’acheminement des personnels scientifiques et techniques sur ces stations.

L’Astrolabe est également utilisé pour des campagnes scientifiques hauturières (valorisation du transit Hobart – DDU : programmes MINERVE, SURVOSTRAL…) ou de courtes campagnes côtières, lorsque les conditions de glace de mer le permettent.





Merci à Daniel pour le premier jour et le tamponnage.

BSAH Rhône mise à flot Concarneau 13-11-2017

BSAH Rhône  mise à flot Concarneau 13-11-2017


La classe Loire ou bâtiment de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) est une classe de bâtiments de soutien non armés de la marine nationale française, développée et produite par Kership, coentreprise créée en 2013 par Piriou (55%) et DCNS (45%).

A noter que dans le cadre de ses économies, La Poste commence par des économies d'encre... il n'y a pas de double oblitération 
 



Les bâtiment de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) accompliront trois types de missions : le soutien de force (remorquage d’antennes, de cibles, accompagnement d’un groupe aéronaval ou amphibie ou encore d’un sous-marin), la sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage en mer, assistance à navires en détresse, protection de l’environnement, lutte conte les pollutions maritimes) et le soutien de région (remorquages d’engins, travaux dans les ports militaires…).


Longs de 70.3 mètres pour une largeur de 15.8 mètres et un tirant d’eau de 5 mètres, les BSAH, dotés d’une coque et de superstructures en acier, afficheront un déplacement de 2665 tonnes en charge. Mises en oeuvre par 17 marins, avec la capacité d’accueillir jusqu’à 29 personnes, ces unités polyvalentes sont conçues comme des plateformes robustes capables d’être déployées si besoin sur toutes les mers du globe. Pouvant atteindre 14 nœuds et de franchir 5000 milles à 12 nœuds, avec une autonomie de 30 jours, ces bâtiments offrent une surface de pont de 280 m² et une traction au point fixe de 80 tonnes.























 Sources :

https://www.meretmarine.com/fr/content/concarneau-mise-leau-du-bsah-rhone

Merci à Patrick, Pierrot, Claude 

Photos Patrick le Pestipon 


14 nov. 2017

Marion Dufresne OP3 2017

Marion Dufresne  OP3 2017


Le Marion Dufresne de retour de Mirage 2 le 03 novembre est parti pour l'OP-3 le 07 novembre 2017 



Flamme vagues à droite en date du 08-11-17 code ROC 19595A machine 1

 Si on en croit le cachet de la Mission, on peut supposer qu'il passera par Tromelin.






Cachet de la mission OP-3 2017




Cachets des deux commandants 


ces plis ont transité par le centre de traitement du courrier de Saint-Denis de la Réunion

Code ROC: 19595A

2 Rue Jules Hermann  97400 ST DENIS



St Denis Messageries Ctc

Centre de traitement du courrier